Familles d’accueil

Bien que le concept de famille d’accueil soit assez peu connu du grand public, de nombreuses vies animales sont sauvées grâce à elles !

Famille d’accueil, qu’est ce que c’est ?

La famille d’accueil garde temporairement chez elle un animal de l’association, jusqu’à ce qu’il soit adopté. Il attend alors sa famille d’adoption dans un environnement moins stressant que dans la rue.
Ce système permet de mieux connaître chaque animal, pour pouvoir lui trouver sa famille d’adoption idéale et lui éviter un second abandon. Vous connaîtrez son caractère, son comportement avec les enfants, avec les autres animaux et ses besoins mieux que personne !
Pour les animaux ayant connu de gros traumatismes, être en famille d’accueil leur permet de reprendre confiance en l’humain et de se (re)sociabiliser.

Pourquoi devenir famille d’accueil ?

  • Pour avoir les avantages d’un animal de compagnie (relation homme/animal, présence, câlins, jeux, etc), sans s’engager sur de nombreuses années. 
  • Que vous soyez étudiant(e), que vous déménagiez souvent, vous n’êtes pas certain(e) que les logements de mes prochaines années seront adaptés à un animal ? Être famille d’accueil est alors un excellent compromis.
  • Pour avoir ces avantages, avec un minimum de frais. Les soins vétérinaires et le matériel (gamelles, bac à litières, boîte de transport, soins (anti-puces, vermifuges), etc.) sont pris en charge par l’association. Selon le résultat des collectes et des dons, l’alimentation et la litière de votre protégé est également pris en charge !
  • Pour découvrir les différents comportements animaux, car chacun a son propre caractère !
  • Pour aider gracieusement une association dans le besoin. Nous manquons de familles d’accueil pour sauver des animaux abandonnés ou trouvés seuls.
  • Pour être utile à des animaux qui en ont besoin, ce qui est une grande source de satisfaction personnelle.
  • Pour avoir le plaisir de voir votre protégé s’épanouir, de le voir jouer avec les autres, les rires, partages, les moments de tendresse et surtout de voir une famille adoptante le regard plein d’amour pour lui et de savoir qu’il sera heureux !

Qui peut devenir famille d’accueil ?

Être famille d’accueil est à la portée de tous. Et chaque nouvelle famille d’accueil représente une ou plusieurs vies sauvées.
Vous vous demandez si c’est vraiment fait pour vous ? Vous avez raison de vous poser la question : être famille d’accueil, c’est un engagement.
Quelques conditions sont nécessaires :

  • Etre majeur et s’assurer que tout le monde dans la famille est d’accord pour accueillir un animal.
  • Vous occuper de votre protégé comme si c’était le vôtre et faire preuve de patience.
  • Avoir idéalement une pièce calme pour que votre protégé se sente bien, ou pour le mettre en quarantaine si vous avez déjà des animaux.
  • Emmener l’animal chez le vétérinaire partenaire de l’association lorsque c’est nécessaire.
  • Nous donner des nouvelles, nous fournir des photos et informations pour aider l’animal que vous avez en accueil à trouver des adoptants.
  • Être disponible pour recevoir les adoptants potentiels qui souhaiteront rencontrer votre protégé.

Si vous souhaitez devenir famille d’accueil, vous pouvez directement nous contacter. Nous avons fréquemment des animaux en attente de famille d’accueil, et si vous avez déjà rempli notre questionnaire (votre mode de vie, la composition de votre foyer – humains et animaux compris – et votre expérience), les bénévoles de l’association pourront rapidement protéger un animal tout juste sauvé !

Et si j’ai déjà un animal ?

Vous êtes les bienvenu(e)s !
En effet, si vous recueillez un chat des rues, votre propre chat lui transmettra les codes félins et celui-ci n’en sera que mieux sociabilisé !
De plus, déjà avoir un compagnon vous a donné de l’expérience pour vous occuper d’un autre, et vous offrez une compagnie à votre propre animal.

Alors, partant(e) ?

Vous êtes décidé(e) et voulez nous aider à sauver les animaux ? Remplissez vite notre dossier pour que nous en sachions plus sur vous !

Leclerc
Bella
Chester

Sources : ConsommonsSainement, TakeMeHome